Contrôle des établissements diffusant de la musique amplifiée : impact environnemental, niveaux de bruits intérieurs, niveaux de crête et isolation phonique avec les logements.  Le code de l’environnement fixe des obligations aux établissements gérés par des organismes publics, privés ou associatifs qui diffusent à titre habituel de la musique amplifiée. Des mesures de précaution sont fixées par le Code de l'environnement afin d'en limiter l'impact.

Contrôle des ERP diffusant de la musique amplifiée

Le niveau de pression à l'intérieur ne doit pas dépasser 105 dB(A) et 120 dB crête.

L’activité de diffusion de musique amplifiée présente des risques ainsi que des nuisances potentielles pour l'environnement ou le voisinage. Les ministères chargés de l’intérieur, de l’environnement, de la santé et de la culture ont défini dès 1998 des mesures de précaution et un cadre d’exercice de cette profession. Le code de l’environnement fixe des obligations aux établissements qui diffusent à titre habituel de la musique amplifiée.

Acoucibe contrôle pour vous les établissements diffusant de la musique amplifiée en se basant à la fois sur l'évaluation des nuisances dans le voisinage (émergences acoustiques limitées de 3 à 5 dB(A) de jour ou de nuit). Par ailleurs, toutes nos prestations incluent le contrôle des niveaux sonores intérieurs : niveaux de bruits moyens et niveaux de crêtes évalués en dB(C) durant les périodes ouvertes au public. Enfin, si l'établissement et contiguë à une ou plusieurs habitations, le contrôle de l'isolation phonique au bruit aérien entre l'établissement et les logements est alors nécessaire.

Découvrez comment nous construisons un futur plus confortable :

Limitation du bruit dans l'environnement résultant de l’exploitation d'installations classées pour la protection de l'environnement (arrêté du 23 janvier 1997).

Mesures acoustiques des installations ICPE

Le bruit des installations classées ICPE pour la protection de l'environnement est encadré par l'arrêté du 23 janvier 1997. Les mesurages ICPE sont effectués suivant la norme NF S 31-010 conformément aux modalités de l'arrêté préfectoral autorisant l'exploitation.

Plus de détails >

Études et analyses théoriques en phase AVP/PRO et DCE portant sur l'acoustique du bâtiment pour les constructions neuves.

Études acoustiques en phases AVP/PRO/DCE

Le traitement des principaux bruits dans le bâtiment : isolation aux bruits aériens intérieurs et extérieurs, d'impacts, et la correction acoustique des locaux. Acoucibe réalise des analyses théoriques pour le bâtiment suivant les normes ISO en phase AVP/PRO avec rédaction de vos DCE.

Plus de détails >

Contrôle des établissements diffusant de la musique amplifiée : impact environnemental, niveaux de bruits intérieurs, niveaux de crête et isolation phonique avec les logements.

Contrôle de la diffusion de musique amplifiée

Le code de l’environnement fixe des obligations aux établissements gérés par des organismes publics, privés ou associatifs qui diffusent à titre habituel de la musique amplifiée. Des mesures de précaution sont fixées par le Code de l'environnement afin d'en limiter l'impact.

Plus de détails >

Bruits générés dans les installations CVC. Dimensionnement des installations (atténuations et régénérations), découplages vibratoires des appareils et dimensionnement des pièges à sons.

Études Acoustiques des systèmes CVC

Les bruits générés dans les installations de chauffage, ventilation et climatisation impactent le confort acoustique intérieur des salles. Le respect des critères de niveau de bruit implique l’étude et le dimensionnement des atténuateurs et bouches et diffuseurs sur les réseaux.

Plus de détails >