Maison des Solidarités de Méru

MÉRU (60)
Concours de MOE pour la construction de la Maison des Solidarités de Méru (60). Architecte V. FRANQUET
Plan de masse du concours de MOE pour la construction de la Maison des Solidarités de Méru (60). Architecte V. FRANQUET

DÉTAILS PROGRAMMATIQUES

Le terrain est issu de la division d’un ensemble bâti de type industriel, en partie démoli, en partie reconverti en Centre Culturel, « LA MANUFACTURE », à proximité de la gare de MERU. La conception du projet répond aux critères acoustiques du révérenciel HQE Cible 9 « Niveau Performant » avec un rattachement de l’entité programmatique à un espace de type Bureau. L’unité fonctionnelle « Consultations médicales et activités famille » a été dimensionnée selon les exigences de l’arrêté du 25 04 2003. L’analyse du classement sonore des infrastructures ferroviaires et terrestres à proximité a montré une affectation du projet principalement par la RD 927 (catégorie 4). Par application de l’arrêté du 23 07 2013 et de la méthodologie associée, les isolements des façades répondent, suivant l’orientation du projet, à un indice entre 30 dB et 35 dB suivant NF EN ISO 10052. L’isolement aux bruits aériens entre bureaux à une performance de 40 dB minimum. Une isolation supérieure à 47 dB a été recherchée entre salles de réunions et d’activité. Le niveau de bruit de choc standardisé transmis au travers du plancher est inférieur à 57 dB (suivant NF EN ISO 10052). Un découplage des éléments techniques engendrant des vibrations au reste de la structure a été spécifié. Pour les bureaux individuels, il a été vérifié une Aire d’Absorption Équivalente totale (AAE totale) > 0,7 x S(surface au sol). Le temps de réverbération (Tr) suivant NF EN ISO 3382 dans les cabinets médicaux a été limité à 0,8 second entre 500 Hz et 4 kHz. La grande salle de réunion répond à un Tr inférieur à 0,5 s. Les Tr dans les halls et locaux d’accueil ont été limités à 1,2 s. Une limitation du bruit des équipements intérieurs a été assurée dans l’ensemble des locaux avec des objectifs entre 35 dB(A) et 40 dB(A) et 38 dB(A) maximum pour les bureaux individuels. Les équipements techniques engendrant une émergence acoustique environnementale (i.e. CTA) n’impacteront aucunement la tranquillité du voisinage au sens du décret n°2006-1099 du 31 août 2006. Compte tenu d’un mode constructif à base d’ossatures bois, les recommandations et méthodes de calcul issues du projet ACOUBOIS 2012 ont été appliqués.

Équipe : Atelier Vincent Franquet (mandataire) // BERIM // Acoucibe.

EN SAVOIR PLUS

PARTAGER :
   Télécharger en PDF

Vous n'êtes plus qu'à un clic !

Renseignez vos coordonnées pour recevoir ce document.

QUELQUES-UNES DE NOS DERNIÈRES RÉALISATIONS :

Nos autres références en acoustique pour le bâtiment et l'environnement