Quand le traitement des bruits d'impact dépend du plancher

En acoustique du bâtiment, il peut être tentant de reprendre les préconisations d'un ouvrage pour l'appliquer à un autre. C'est en particulier le cas pour le traitement des bruits d'impacts qui nécessite, dans la majorité des cas, sur des dalles en béton armé d'une quinzaine de centimètres un revêtement au sol disposant d'un indice d'isolement aux bruits choc pondéré entre 15 dB et 20 dB (la valeur exacte dépendant, entre autres, de la surface et du volume du local de réception). Mais attention, cette recommandation n'est pas valable pour tous les ouvrages et va dépendre du type de plancher support. 

Comment traiter les bruits d'impact dans les bâtiments ?

Le traitement des bruits d'impact dans les bâtiments est assuré soit par les revêtements au sol, soit par le découplage structurel des chapes au moyen de matériaux résilients (laine de bois, laine minérale, etc.). Dans la pratique, le découplage doit inclure des remontés périphériques afin d'éviter la transmission parasite des bruits d'impact (contact entre les plinthes ou les équipements sanitaires et les revêtements au sol). Les mesures acoustiques in situ sont effectuées au moyen d'une machine à choc normalisée (afin d'évaluer le niveau pondéré du bruit de choc normalisé) en suivant le standard NF EN ISO 10052. Pour rappel, dans le cadre de l'arrêté du 30 juin 1999, le niveau pondéré du bruit de choc normalisé doit être inférieur à 58 dB pour les logements neufs, les extensions ou les surélévations de tels bâtiments. 

Les caractéristiques d'isolement aux bruits d'impact des systèmes de sol sont généralement décrits au moyen d'un indice d'isolement aux bruits choc pondéré mesuré en laboratoire suivant le standard NF EN ISO 10140. Étant donné qu'il s'agit d'un indice d'isolement, il tient compte d'un plancher support : généralement d'une dalle béton de 14 cm. 

Les différents types de planchers support

Au vu de la diversité des modes constructifs il peut être réducteur de ne considérer les planchers uniquement comme des dalles béton de 14 cm. Qu'il s'agisse de constructions neuves ou de rénovation, il est possible de rencontrer 3 grands types de planchers : les planchers bois (planchers à ossatures bois, planchers en CLT), les planchers préfabriqués (hourdis ou ente-vous en béton, PSE, etc.) ou encore les planchers lourds (dalles alvéolaires, plancher bétons de différentes épaisseurs entre 10 cm et 25 cm suivant les contraintes structurelles). La nature de ces planchers va influencer la performance acoustique in situ aux bruits de choc pour un même revêtement au sol. 

Exemple d'un même chape sur dalle béton et plancher bois

Prenons, de manière concrète, l'exemple d'une chape sèche, dont la mise en œuvre peut être réalisée tout à la fois sur une dalle béton que sur un plancher à ossature bois. Ce système, assez classique, est constitué de 2 plaques de sol rigides et d'une laine minérale de 45 mm. Si le plancher support est constitué d'une dalle en béton de 14 cm, l'isolement aux bruits choc pondéré mesuré en laboratoire sera de plus de 25 dB. Une telle valeur est largement suffisante pour atteindre les performances d'un bâtiment neuf ou d'une rénovation conforme aux critères NF HABITAT. 

Si la même chape (2 plaques de sol rigides et une laine minérale de 45 mm) est mise en œuvre sur un plancher à ossatures en bois (avec poutres apparentes et OSB 22 mm),  l'isolement aux bruits choc pondéré mesuré en laboratoire sera d'à peine plus de 15 dB. Il sera noté qu'une telle valeur peut être limite dès lors que des critères de confort acoustique sont exigés, en particulier pour la rénovation acoustique d'un plancher. 

En définitive, il convient, lors de la conception des ouvrages, de rester attentif au type de plancher support sur lequel sont envisagés les traitements acoustiques pour les bruits d'impact. Les valeurs communiquées par les fabricants de matériaux font référence, dans la majorité des cas, à un plancher en béton armé. La performance d'un revêtement sol sur plancher béton ne peut être directement appliquée sur un plancher plus léger (en bois par exemple) sans étude acoustique préalable.  

PARTAGER CET ARTICLE :
À propos D'Acoucibe
Logo de l'équipe Acoucibe - Acousticien dans les Haut-de-France
Acoucibe est un cabinet d'expertise spécialisé en acoustique architecturale et environnementale. Fondé en 2015, Acoucibe apporte une compétence technique et scientifique dans la conception et la réalisation de projets où l'acoustique revêt un intérêt notable. Face aux enjeux et décisions, Acoucibe oriente les choix techniques de ses clients en leur permettant d'optimiser les coûts de conception dans le respect d'un haut niveau de confort acoustique.

Sur le même sujet :