Trois traitements inutiles liés à la réverbération des locaux

Dans les projets de construction (logements ou ERP), il est relativement courant de rencontrer des traitements acoustiques liés à la réverbération qui sont le plus souvent appliqués de manière générique mais qui n'ont tout simplement aucun intérêt. Voici trois exemples très concrets

Traiter l'absorption acoustique d'une chambre à coucher

Les traitements acoustiques de la réverbération et de l'intelligibilité de la parole ont un intérêt indéniable au sein des bureaux partagés ainsi que dans certains locaux d'ERP dont les volumes sont importants. Pour cela, il sera recherché une réduction des temps de réverbération, c'est-à-dire du temps que mettra naturellement un signal sonore à décroître de 30 dB. Les solutions mises en œuvre feront appel à des surfaces absorbantes (empêchant les sons de se réfléchir).  Ces mêmes traitements acoustiques sont tout aussi nécessaires dans les salles de petit volume, faiblement meublées, dans lesquelles une activité nécessite l'absence de réverbération (bureaux, salles de musique, studios d'enregistrement). Pour autant, les traitements liés à la réverbération sont totalement inutiles dans les locaux à usage d'habitation dans la mesure ou les pièces sont généralement de faible volume (moins de 100 m3) et dont l'usage implique l'ajout de mobilier. Suivant sa nature, le mobilier aura deux effets : un effet d'absorption (exemple des tapis, moquettes, rideaux…) et un effet de diffusion du champ acoustique (exemple des meubles, tables, chaises et autres encombrements). Ainsi il convient de ne pas se fier à un local réverbérant non meublé ! L'encombrement jouera tout à la fois sur la diffusion et l'absorption, limitant ainsi, parfois de manière très importante, les temps de réverbération constatés à vide. 

Appliquer des surfaces absorbantes pour réduire le bruit intérieur

Il existe différentes raisons pour lesquelles un local peut être bruyant et nécessiter l'intervention d'un expert en acoustique. Il peut s'agir d'un problème d'isolement acoustique aux bruits aériens, d'un problème de transmission des bruits de choc entre étages ou encore de la présence de sources sonores importantes au sein même des locaux de réception. Ce dernier cas se rencontre dans les locaux de restauration (avec cuisines ouvertes) ou au sein des locaux industriels (avec présence d'installations industrielles bruyantes). Le premier réflexe  pour résoudre de tels problèmes de bruits est de chercher à apposer des traitements absorbants sur les parois libres ou au plafond des locaux visés. Il s'agit là d'une solution très partielle. En effet, le niveau de bruit intérieur présente systématiquement deux composantes que sont le champ acoustique direct et le champ acoustique dit « réverbéré ». Si les traitements absorbants auront un effet sur le champ acoustique dit « réverbéré », ils n'influenceront aucunement le niveau sonore issu des sources qui se transmettront directement à l'auditeur. Dans la plupart des cas, le champs direct est prédominant sur le champ réverbéré, en particulier pour des sources de niveau de puissance importante. 

Corriger un local exclusivement à l'aide de panneaux absorbants

Un local réverbérant peut-être problématique à l'usage. Une sensation d'écho se produit rendant l'écoute particulièrement désagréable. Dès lors, il y a un intérêt notable à envisager l'apport de surfaces absorbantes pour corriger les temps de réverbération. Mais attention, la plupart des solutions (panneaux muraux, tapis ou moquettes, faux plafonds) n'ont d'effets que sur les hautes fréquences, c'est-à-dire les sons aigus (après 1 kHz). Pour autant ces solutions ne réduisent pas les réverbérations à basses fréquences. La solution est portant simple : il convient de systématiquement mixer les traitements hautes fréquences (absorbants) avec des solutions de diffusion sonore,  efficaces à basses fréquences. 

Certains locaux tels que les lieux musicaux, les studios d'enregistrement, nécessitent d'ailleurs le respect de temps de réverbération intérieurs particuliers sur tout le spectre audible, à la fois à basse et haute fréquence ; la qualité acoustique d'une salle s'apprécie par la stabilité des temps de réverbération sur l'intégralité du spectre audible.

PARTAGER CET ARTICLE :
À propos D'Acoucibe
Logo de l'équipe Acoucibe - Acousticien dans les Haut-de-France
Acoucibe est un cabinet d'expertise spécialisé en acoustique architecturale et environnementale. Fondé en 2015, Acoucibe apporte une compétence technique et scientifique dans la conception et la réalisation de projets où l'acoustique revêt un intérêt notable. Face aux enjeux et décisions, Acoucibe oriente les choix techniques de ses clients en leur permettant d'optimiser les coûts de conception dans le respect d'un haut niveau de confort acoustique.

Sur le même sujet :