L'intelligibilité et le contrôle de la réverbération intérieure dans les bâtiments est un enjeu majeur du confort acoustique et un point clé dès les premières phases de conception des bâtiments. Quelques éléments clés pour bien comprendre le principe de la réverbération pour le contrôle de l'acoustique intérieure des locaux.

Actualités & Publictions

08 09 2019

Le contrôle de la réverbération intérieure aux locaux

L'intelligibilité et le contrôle de la réverbération intérieure dans les bâtiments est un enjeu majeur du confort acoustique et un point clé dès les premières phases de conception des bâtiments. Quelques éléments clés pour bien comprendre le principe de la réverbération pour le contrôle de l'acoustique intérieure des locaux.

Qu'est-ce que la réverbération

La réverbération est l'indication du temps pendant lequel il est possible de percevoir un son après la disparition de la source sonore. Il s'agit d'un phénomène subjectif normalisé au travers du temps de réverbération (RT60) qui se définit comme le temps nécessaire pour que le son diminue de 60 dB par rapport au niveau de l'excitation.

Réverbération et dimensionnement des locaux

De nombreux paramètres définissent le comportement acoustique intérieur d'un local. Sans toutefois être exhaustif, deux paramètres clés influencent significativement le temps de réverbération : le volume totale du local et l'air d'absorption équivalente.

Volume total intérieur

D'après la théorie développée par le physicien Wallace Clement Sabine le temps de réverbération est directement proportionnel au volume du local. Pour deux locaux traités phoniquement de la même manière, le temps de réverbération sera plus important dans une salle de volume plus grand.

Air d'absorption équivalente

D'après la même théorie de Sabine, l'air d'absorption équivalente est la somme du produit de toutes les surfaces par les propriétés d'absorption des revêtements intérieurs (sol, plafond, mûrs, etc.). Les propriétés d'absorption dépendent de la nature des matériaux mis en œuvre. Certaines surfaces sont peu absorbantes (bois, verre, béton) tandis que d'autres présentent des coefficients d'absorption importants (laines, mousses). Comme la plupart des phénomènes physiques en acoustique, l'absorption dépend de la fréquence.

Enfin, il convient de tenir compte du mobilier intérieur qui possède lui aussi des propriétés d'absorption.

Les aspects réglementaires de la réverbération des locaux en France

Le contrôle de l'acoustique interne des locaux est exigé par la plus-part des réglementations touchant le bâtiment en France. C'est particulièrement le cas des locaux de réception pour les établissements de santé, les salles de sport (gymnases), les établissements hôteliers ainsi que les établissements scolaires depuis l'arrêté du 25 avril 2003.

Les locaux d'habitation ne sont pas visés directement par le contrôle des niveaux (temps) de réverbération intérieurs. Toutefois, dans le cadre de l'application de la réglementation acoustique dans les bâtiments d'habitation collectifs (arrêté du 30/06/1999), des exigences en termes de limitation de la réverbération sont applicables aux circulations donnant directement sur des logements.

À propos d'Acoucibe

Acoucibe est un cabinet d'expertise acoustique. Fondé en 2015, Acoucibe oriente les choix techniques de ses clients en leur permettant d'optimiser les coûts de conception dans le respect d'un haut niveau de confort acoustique.

  • Linkedin
  • Google+
  • Twitter