Très souvent confondus dans les nuisances acoustiques générales des bâtiments, il convient de ne jamais confondre les bruits d'impacts/de chocs (ou solidiens) avec les bruits aériens. Des différences fondamentales existent entre ces deux types de bruits dont les sources et les supports de propagation divergent. De la même manière, les traitements acoustiques à mettre en œuvre sont différents suivant que l'une ou l'autre de ces deux nuisances acoustiques soit traitée phoniquement : les matériaux à base PU en sont un exemple.

Actualités & Publictions

25 04 2020

Bruits d'impacts ou bruits aériens : fondamentalement différents

Très souvent confondus dans les nuisances acoustiques générales des bâtiments, il convient de ne jamais confondre les bruits d'impacts/de chocs (ou solidiens) avec les bruits aériens. Des différences fondamentales existent entre ces deux types de bruits dont les sources et les supports de propagation divergent. De la même manière, les traitements acoustiques à mettre en œuvre sont différents suivant que l'une ou l'autre de ces deux nuisances acoustiques soit traitée phoniquement : les matériaux à base PU en sont un exemple.

Qu'est ce que les bruits aériens

Les bruits aériens peuvent être définis comme l'ensemble des nuisances sonores utilisant l'air comme support de propagation. L'acoustique du bâtiment distingue généralement les bruits aériens intérieurs (ceux provenant de l'activité au sein du bâtiment) des bruits aériens extérieurs.

Quelques exemples bien connus de bruits aériens : musique, conversations, cris, télévision, radio, trafic routier...

Qu'est ce que les bruits solidiens

Les bruits solidiens sont les nuisances sonores provenant de sources vibratoires ou de choc en contact direct avec des éléments du bâtiment. Ces nuisances se propagent au travers de l'ensemble des éléments structurels et solidiens du bâtiment connectés entre eux. Ces types de bruits sont généralement plus pauvres en fréquences que les bruits aériens (principalement basses fréquences).

Quelques exemples de bruits solidiens : bruits à la marche, objets tombants au sol, vibrations liées aux équipements techniques (machines à laver), travaux dans le bâtiment (chocs aux marteaux, perceuses…).

Des solutions techniques différentes

Traiter la transmission des bruits solidiens ne solutionne pas systématiquement les problématiques d'isolement aux bruits aériens. Les traitements aux bruits aériens chercheront la mise en œuvre de systèmes massiques ou sandwich complexes. Les isolants aux bruits solidiens ne viseront qu'à découpler les éléments structurels pour casser les transmissions vibratoires à certaines (basses) fréquences.

Un exemple concret est celui des isolants thermo-acoustiques en plaques PU. Ils garantissent un isolement de 22 dB à 28 dB pour l'isolement aux bruits de choc et sont efficaces en neuf ou rénovation. Toutefois leurs mises en œuvre sur des sols légers n'apportera pas de gain pour les performances aux bruits aériens.

Des solutions à étudier au cas par cas

La mise en œuvre des matériaux pour isoler aux bruits solidiens ou aériens dépend de la localisation des traitements. Des études complémentaires sont systématiquement nécessaire afin que les solutions acoustiques soient pleinement compatibles avec les exigences thermiques ou structurelles.

De la même manière, le découplage des bruits d'impacts ne fera pas appel aux mêmes matériaux ou solutions qu'il s'agisse d'un plancher bois ou béton, d'un revêtement de sol céramique ou d'un parquet. Faire appel à un bureau d'étude acoustique des les stades initiaux du projet de construction est généralement le premier réflexe à adopter.

Acoucibe - Bureau d'études en acoustique

À propos d'Acoucibe

Acoucibe est un cabinet d'expertise acoustique. Fondé en 2015, Acoucibe oriente les choix techniques de ses clients en leur permettant d'optimiser les coûts de conception dans le respect d'un haut niveau de confort acoustique.

  • Linkedin
  • Google+
  • Twitter