Sols synthétiques et acoustique du bâtiment

Le choix des revêtements de sol est un aspect essentiel afin de garantir le confort acoustique au sein des bâtiments. Ces derniers ont une influence à la fois sur les performances d'isolement acoustique aux bruits aériens entre espaces ainsi que sur la transmission des bruits solidiens ou de choc. Pour des questions de coût, mais également d'esthétisme, le recours à des sols souples synthétiques est devenu courant pour les bâtiments d'habitation collectifs. 

Réglementation acoustique applicable aux planchers et sols

Le choix des revêtements de sol, pour un ouvrage, est en grande partie guidé par les exigences réglementaires ou programmatiques applicables à la destination. À la fois pour les logements collectifs et les ERP relevant de l'arrêté du 25 avril 2003, deux types d'exigences sont applicables aux séparatifs horizontaux (planchers et revêtements de sol) : l'isolement acoustique aux bruits aériens et la limitation de la transmission des bruits de choc. Pour ce qui concerne les logements collectifs, l'isolement acoustique aux bruits aériens (DnT,A), via les planchers, doit être supérieure à une valeur cible (comprise entre 50 dB à 58 dB), suivant le nature des locaux d'émission et de réception. En outre, le niveau de bruit de choc standardisé ne doit pas dépasser 58 dB (indice L'nT,W). Dans le cadre des ERP soumis à obligations acoustiques réglementaires, tels que les locaux d'hébergement, d'enseignement ou de soin, le niveau de bruit de choc ne doit pas dépasser 60 dB, dans la majorité des cas. 

Sols souples et isolements aux bruits aériens

Sans grande surprise, la masse surfacique relativement faible des sols souples ne permet pas d'améliorer les performances acoustiques d'isolement aux bruits aériens des ouvrages. Ainsi, une faiblesse d'isolement acoustique aux bruits aériens entre logements (par exemple : présence d'une dalle béton de faible épaisseur ou d'un complexe poutrelles et hourdis trop léger) ne sera pas compensée par la mise en œuvre d'un sol souple, y compris d'un sol souple dit « acoustique ». 

Toutefois, il conviendra de noter, qu'à la différence de certains systèmes de chapes hydrauliques avec sous-couches acoustiques (pour les bruits d'impacts), les revêtements de sols souples ne dégradent que très rarement les performances d'isolement acoustique aux bruts aériens.  

Sols souples et isolements aux bruits de choc

Suivant le choix du type de sol souple, il est possible de remédier aux problèmes de transmission des bruits de choc aux sein des ouvrages. Mais attention, le traitement des bruits solidiens requière le choix d'un sol souple disposant de performances d'isolement acoustique aux bruits solidiens suffisantes. La sélection du matériau doit être impérativement réalisée suivant l'indice d'amélioration aux bruits de choc suivant NF EN ISO 10140. En second lieu, il convient aussi de s'assurer que la dalle support permet un traitement efficace. Ainsi, sur un support léger, un sol en bois par exemple, le traitement de la transmission des bruits solidiens exclusivement au moyen d'un sol souple ne sera généralement pas suffisant. 

Sols souples et traitements de l'absorption

Si les reversements de sol en intérieur des logement collectifs ne traite généralement pas de la problématique de l'absorption acoustique, ce n'est toutefois pas le cas des revêtements des espaces communs et des cages d'escaliers. Il est ainsi courant de trouver des moquettes au sein des circulations certains collectifs à usage d'habitation. Alternativement à la moquette, il existe aujourd'hui des sols souples synthétiques qui permettent de traiter à la fois efficacement la transmission des bruits de choc tout en traitant la réverbération des locaux (avec des performances d'absorption équivalentes à celles de la moquette sans les défauts d'entretiens de cette matière). 


PARTAGER CET ARTICLE :
À PROPOS D'ACOUCIBE
Logo de l'équipe Acoucibe - Acousticien dans les Haut-de-France

Acoucibe est un cabinet d'expertise spécialisé en acoustique architecturale et environnementale. Fondé en 2015, Acoucibe apporte une compétence technique et scientifique dans la conception et la réalisation de projets où l'acoustique revêt un intérêt notable. Face aux enjeux et décisions, Acoucibe oriente les choix techniques de ses clients en leur permettant d'optimiser les coûts de conception dans le respect d'un haut niveau de confort acoustique.

Sur le même sujet :