Faux plafonds démontables et isolements acoustiques

La recherche d'un isolement acoustique aux bruits aériens suffisant, entre bureaux, est un point essentiel du confort acoustique au sein des espaces tertiaires. Cet aspect est notamment souligné par le Référentiel Pour la Qualité Environnementale des Bâtiments du CSTB (NF HQE), au travers de la cible 9 « Confort Acoustique ».  Dans ce type d'espace, la présence de faux plafonds démontables, y compris des faux plafonds démontrables acoustiques, peut se révéler insuffisante pour correctement isoler acoustiquement les bruits aériens entre locaux. 

Quel isolement acoustique entre deux bureaux ?

La réglementation acoustique, en France, n'impose aucun minimum d'isolement acoustique aux bruits aériens entre locaux d'un même bâtiment tertiaire. Pour palier à d'éventuels défauts d'isolements acoustiques aux bruits aériens, des valeurs minimales peuvent être imposées, par le maître d'ouvrage, via le Référentiel Pour la Qualité Environnementale des Bâtiments (NF HQE) ; Trois niveaux de confort existent : niveau de base, niveau performant, niveau très performant. Ce guide, édité par le CSTB, permet d'imposer à l'équipe de maîtrise d'œuvre et aux entreprises des exigences chiffrées en matière de confort acoustique pour les bâtiments tertiaires (isolements acoustiques aux bruits aériens intérieurs et extérieurs,  niveaux de bruit de choc standardisés, niveaux de bruits maximums des équipements techniques, réverbération et inéligibilité des locaux, etc.). 

Pour ce qui est de l'isolement acoustique aux bruits aériens entres deux bureaux individuels, les valeurs d'isolement acoustique recommandées vont de 38 dB à 43 dB sur la base de l'indice DnT,A. 

Ces valeurs sont abaissées de quelques décibel (entre 35 dB et 40 dB) entre bureaux collectifs. Les isolements acoustiques aux bruits aériens, applicables aux espaces ouverts de type open spaces, vont de 32 dB, pour un niveau de base, à 38 dB pour un niveau très performant. Il sera noté, au sein des espaces ouverts ou open spaces, la prédominance des bruits liés à l'activité intérieure par rapport aux nuisances sonores issues des locaux contigus. 

Faux plafonds démontables acoustiques : faux-amis !

Au sein des espaces tertiaires, un faux plafond démontable est un plafond situé sous le plafond principal. Il est généralement constitué de matériaux légers (dalles en laines minérales) posés directement sur une structure métallique. Les faux plafonds démontables permettent le passage des câbles (énergie, télécommunication, etc.) et peuvent également avoir un rôle technique.

En particulier, il est possible de trouver sur le marché des faux plafonds démontables dits « acoustiques ». Mais attention, contrairement à une idée reçue, ces faux plafonds démontables « acoustiques » ne permettent uniquement que de corriger la réverbération et l'inéligibilité intérieure des locaux/bureaux (c'est à dire réduire les temps de réverbération). Ils n'ont que très rarement une fonction d'isolement acoustique aux bruits aériens entre locaux du fait de leur nature légère des matériaux utilisés (essentiellement à base de fibres minérales rigides). Il convient, dans le cadre de locaux tertiaires, de ne jamais assurer l'isolement acoustique entre locaux via les faux plafonds démontables légers ! 

Faux plafonds démontables : Comment assurer un isolement acoustique correcte ? 

Le premier réflexe à adopter, dès lors que l'on souhaite disposer d'un isolement acoustique aux bruits aériens suffisant entre deux espaces présentant un faux plafond démontable, est d'isoler systématiquement les plenums. Pour ce faire, les cloisons séparatives doivent être connectées de manière étanche sous les planchers rigides de la structure du bâtiment. Ainsi l'isolement acoustique entre espaces n'est pas assuré par le faux plafond démontable mais par la cloisons séparative.

La seconde alternative, souvent utilisée lorsque la hauteur de plenum est très importante ou que les cloisons séparatives ne peuvent être raccordées de manière étanche aux planchers (bacs acier par exemple), consiste en la construction d'un faux plafond en plaques de plâtre pour isoler acoustiquement les espaces les uns des autres (tout en gardant un faux plafond démontable décoratif en sous-face). Contrairement aux faux plafonds démontables légers, il est possible de jouer sur la composition du faux plafond en plaques de plâtres (épaisseurs des plaques, des laines minérales, etc.) afin de disposer de performances d'isolements acoustiques bien supérieures à celles obtenues par des dalles minérales de faux plafonds démontables. 

PARTAGER CET ARTICLE :
À propos D'Acoucibe
Logo de l'équipe Acoucibe - Acousticien dans les Haut-de-France
Acoucibe est un cabinet d'expertise spécialisé en acoustique architecturale et environnementale. Fondé en 2015, Acoucibe apporte une compétence technique et scientifique dans la conception et la réalisation de projets où l'acoustique revêt un intérêt notable. Face aux enjeux et décisions, Acoucibe oriente les choix techniques de ses clients en leur permettant d'optimiser les coûts de conception dans le respect d'un haut niveau de confort acoustique.

Sur le même sujet :