La mauvaise isolation acoustique entre bureaux

La mauvaise isolation acoustique entre bureaux

Le confort acoustique est un élément essentiel au sein des espaces de travail et en particulier entre bureaux, dés lors qu'un travail de concentration ou qu'un certain niveau de confidentialité est requis. Dans le cadre de l'aménagement des espaces de travail, l'isolement acoustique entre bureaux est bien souvent omis. Ainsi, maître d'ouvrage ou maître d'œuvre s'interrogent, après réception, aux raisons d'un mauvais isolement acoustique entre bureaux ou entre bureaux et salles de réunions. Voici une liste non exhaustive des points techniques à ne pas négliger et qui sont à l'origine de la plupart des défauts d'isolement acoustique entre bureaux. 

Quel niveau de confort acoustique entre bureaux

Différents standards acoustiques existent pour guider le confort acoustique au sein des bureaux et espaces tertiaires. A titre d'exemple, nous pouvons citer les norme NF S 31-080 et NF S 31-1999 ou encore le référentiel NF HQE. Ces normes ne sont pas réglementairement imposées aux concepteurs et sont d'application purement volontaire. Le maître d'ouvrage pourra toutefois imposer, dans le cadre de son programme ou d'un contrat, de se rapporter à ces standards pour ce qui relève du confort acoustique des espaces de bureaux à aménager. 

A titre d'exemple, le standard NF HQE prévoit pour un niveau de base, 38 dB d'isolement (sur la base de l'indice DnT,A) entre deux bureaux individuels. Pour un niveau de confort acoustique très performant, cette valeur est portée à 43 dB. 

Les causes possibles d'un mauvais isolement entre bureaux

Les causes et raisons d'un mauvais isolement entre bureau sont nombreuses. Voici celles le plus couramment identifiées. 

Le choix d'une cloison inadaptée 

En premier lieu, il convient systématiquement de s'interroger sur le choix de la cloison. Si cette dernière n'est pas suffisamment isolante, le confort acoustique entre bureaux restera médiocre. De manière générale, les cloisons légères, en plaques de plâtre, doivent intégrer un isolant en laine minérale. Les cloisons en verre doivent être de type double peaux. Il convient, outre ces choix techniques, de systématiquement vérifier les performances d'affaiblissement acoustique aux bruits aériens communiquées par le fabricant. 

La présence d'une porte entre bureaux

Les défauts d'isolement peuvent également provenir de la présence d'une porte séparative (porte entre bureaux ou entre bureau et circulations). Si une VMC simple flux est présente au sein des espaces, un détalonnage des portes peut être imposé par le DTU de manière à assurer la bonne ventilation et le renouvellement de l'air intérieur. Mais attention, ce détalonnage des portes apporte un défaut d'isolement acoustique. En l'absence de détalonnage de des portes, il convient, de manière équivalente au choix de la cloison séparative, de s'assurer que les performances acoustiques des portes mises en œuvre sont suffisantes pour assurer un bon niveau de confort acoustique.

Fuites au niveau des jonctions et raccord de murs

Le raccord entre les cloisons séparatives et les murs, aux jonctions, sont un point extrêmement critique. La présence de joints en mastique et d'un d'isolant en laine minérale permet de s'affranchir de la majorité des fuites. Si des défauts de planéité du mur support sont constatés, une pièce rapportée permettant d'isoler efficacement la jonction sera nécessaire.   

L'absence d'isolement acoustique des plénums

Bien souvent, lors de l'aménagement des bureaux, les cloisons séparatives s'arrêtent sous les faux plafonds. Nous le rappelons encore une fois, mais les dalles absorbantes de faux plafonds ne sont pas isolantes. Afin de résoudre ce problème, deux stratégies sont possibles : connecter les cloisons séparatives sous dalle béton (de manière étanche) ou prévoir, si cette stratégie n'est pas techniquement réalisable (hauteurs de plafonds trop importantes, présence de bac acier nervuré en toiture, etc.), un plafond isolant multicouche à base de laine minérale et de plaques de plâtre. 

PARTAGER CET ARTICLE :
À PROPOS D'ACOUCIBE
Logo de l'équipe Acoucibe - Acousticien dans les Haut-de-France

Acoucibe est un cabinet d'expertise spécialisé en acoustique architecturale et environnementale. Fondé en 2015, Acoucibe apporte une compétence technique et scientifique dans la conception et la réalisation de projets où l'acoustique revêt un intérêt notable. Face aux enjeux et décisions, Acoucibe oriente les choix techniques de ses clients en leur permettant d'optimiser les coûts de conception dans le respect d'un haut niveau de confort acoustique.

Sur le même sujet :