L'efficacité acoustique d'un doublage dépend du mur

A la fois pour des raisons thermiques et acoustiques, les murs de façade ou de refend des bâtiments font l'objet de doublages. D'un point de vue purement acoustique, le recours à un mur maçonné  d'épaisseur importante est généralement suffisant pour garantir les isolements acoustiques aux bruits aériens minima entre logements. Toutefois pour des questions de structure ou dans le cadre de réhabilitations, les murs de refend maçonnés ne sont pas suffisamment isolants. Dès lors, le recours à des doublages est obligatoire. Mais attention, la performance acoustique d'un doublage dépend du type de mur support sur lequel il est mis en œuvre.

Indices d'amélioration de l'affaiblissement acoustique aux bruits aériens

Les doublages thermoacoustiques, comme tous éléments de construction, font l'objet d'évaluation de leurs performances acoustiques en laboratoire. De manière équivalente à la mesure de l'affaiblissement acoustique aux bruits aériens, le standard NF EN ISO 10140 est utilisé en laboratoire pour qualifier les performances acoustiques des doublages. A la différence des séparatifs (cloisons distributives, cloisons séparatives légères, murs maçonnés) les doublages sont évalués par des indices d'amélioration de l'affaiblissement acoustique aux bruits aériens. Toutefois, ces indices sont fonction du type de mur support, avec une distinction suivant que ce dernier est un mur maçonné en béton banché, un mur en parpaings pleins ou creux ou encore un mur constitué de briques creuses. 

Ainsi, le choix d'un doublage acoustique ou thermoacoustique doit se faire en fonction du type de mur support. De même, lors de l'analyse des solutions techniques proposées par les entreprises (généralement en phase VISA),  il est essentiel de s'assurer que les performances acoustiques des doublages retenus ont bien été qualifiées sur les mêmes types de murs supports que ceux sur lesquels ils seront mis en œuvre.

Pour illustrer ce propos, analysons deux types de doublages thermoacoustiques et l'influence du mur support sur leurs indices d'amélioration de l'affaiblissement acoustique aux bruits aériens ; 

Exemple d'un doublage PSE 80+13.

Les doublages en PSE sont utilisés pour leur facilité de mise en œuvre, directement collés sur les murs séparatifs. Un tel doublage (80 mm de PSE) collé sur une plaque de plâtre de type BA13 aura une amélioration de l'indice d'affaiblissement acoustique aux bruits aériens de 13 dB sur un mur en parpaings creux de 20 cm. Pour ce même doublage (même épaisseur), l'amélioration de l'indice d'affaiblissement acoustique aux bruits aériens (indice RA) sera de 5 dB sur un mûr béton plein de 16 cm. A noter d'ailleurs qu'une analyse en bandes de tiers d'octave démontre que ce doublage dégrade l'affaiblissement acoustique à basses fréquences (-5 dB à -1 dB entre 100 Hz et 160 Hz). Ce phénomène est lié à la fréquence de coïncidence du système masse-ressort-masse de l'ensemble du mur qui est centrée à basses fréquence entre 100 Hz et 160 Hz. 

Exemple d'un doublage 100 mm de laine de minérale + 1 BA13

En évitant de coller l'isolant directement en contact avec le mur support, le doublage avec ossatures métalliques et laine minérale de 80 mm est une excellente alternative aux doublages à base de PSE.  Un tel doublage aura une amélioration de l'indice d'affaiblissement acoustique aux bruits aériens de 20 dB sur un mur en parpaings creux de 20 cm. Pour ce même doublage (même épaisseur), l'amélioration de l'indice d'affaiblissement acoustique aux bruits aériens (indice RA) sera également de 20 dB (soit 15 dB de plus que le doublage PSE 80+13) sur mûr béton plein de 16 cm. A noter d'ailleurs qu'une analyse en bandes de tiers d'octave montre, à la différence du doublage PSE, une amélioration sur tout le spectre, y compris à basses fréquences. Contrairement au doublage PSE, la mise en œuvre d'un doublage type 80+13 avec ossatures métalliques et laine minérale ne dégrade pas l'affaiblissement acoustique aux bruits aériens. 

PARTAGER CET ARTICLE :
À PROPOS D'ACOUCIBE
Logo de l'équipe Acoucibe - Acousticien dans les Haut-de-France

Acoucibe est un cabinet d'expertise spécialisé en acoustique architecturale et environnementale. Fondé en 2015, Acoucibe apporte une compétence technique et scientifique dans la conception et la réalisation de projets où l'acoustique revêt un intérêt notable. Face aux enjeux et décisions, Acoucibe oriente les choix techniques de ses clients en leur permettant d'optimiser les coûts de conception dans le respect d'un haut niveau de confort acoustique.

Sur le même sujet :