Une erreur très courante lors des traitements phoniques et acoustiques des bâtiments porte sur la confusion qui est faite entre isolement et absorption acoustique des locaux. Quelques explications sont nécessaires pour bien comprendre cette problématique acoustique.

Actualités & Publictions

06 10 2019

Ne pas confondre isolement acoustique et réverbération

Une erreur très courante lors des traitements phoniques et acoustiques des bâtiments porte sur la confusion qui est faite entre isolement et absorption acoustique des locaux. Bien souvent, traiter les problèmes d’absorption ne résout pas les éventuels problèmes d’isolement aux bruits entre locaux. Quelques explications sont nécessaires pour bien comprendre cette problématique acoustique.

Qu’est-ce que l’isolement acoustique

Il convient de parler d’isolement acoustique dès lors qu’est recherché une limitation de la transmission des niveaux de bruit entre deux locaux. Entre un local d’émission et de réception, les modes constructifs auront systématiquement une influence sur l’isolement acoustique, à la fois au travers des transmissions directes et indirectes. L’isolement des matériaux bruts dépend principalement de leurs masses (de l’épaisseur et de la masse volumique) et dépend de la fréquence, comme beaucoup de phénomènes en acoustique du bâtiment. Dans le cadre de structures légères ou multicouches, des effets de résonance sont à prendre en compte à la fois en hautes et basses fréquences.

Qu’est-ce que l’absorption

L’absorption est une propriété d’un matériau à ne pas réfléchir le champ acoustique. L’absorption phonique ne concerne que l’acoustique intérieure d’un local. Elle est directement liée à la réverbération (plus précisément aux temps de réverbération). Les propriétés d’absorption des matériaux dépendent également de la fréquence.

Traiter l’absorption résoudra-t-il un problème d’isolement acoustique du bâtiment ?

Généralement, le traitement de l’absorption acoustique d’un local ne traitera pas nécessairement un problème d’isolement acoustique entre deux locaux. Le champ acoustique absorbé par les revêtements intérieurs sera bien souvent intégralement transmis. L’ajout de revêtements intérieurs à un local ne permettra donc pas de limiter les transmissions acoustiques avec les locaux adjacents. L’absence de réflexion du champ acoustique par un matériau ne signifie pas l’absence de transmissions acoustique par ce dernier.

A noter toutefois que certains matériaux sont dimensionnés pour traiter à la fois les problèmes d’isolement et d’absorption. L’analyse précise, par un bureau d’études acoustiques, des certificats de mesures en laboratoire de ces solutions est généralement nécessaire sur les projets architecturaux.

À propos d'Acoucibe

Acoucibe est un cabinet d'expertise acoustique. Fondé en 2015, Acoucibe oriente les choix techniques de ses clients en leur permettant d'optimiser les coûts de conception dans le respect d'un haut niveau de confort acoustique.

  • Linkedin
  • Google+
  • Twitter