Le béton cellulaire pour l'isolation acoustique

Le béton cellulaire durci autoclavé est un béton léger ayant une masse volumique faible (de l'ordre de 500 kg/m³) en partie liée aux bulles de gaz qu'il contient. Le béton cellulaire est un matériau de construction préfabriqué destiné généralement au gros œuvre des bâtiments (porteur ou non porteur). La pose en est rapide et l'assemblage se fait généralement au mortier-colle pour une pose dite à joint mince. Mais pour autant, peut-on considérer d'un point de vu phonique le béton cellulaire comme équivalent à un béton traditionnel pour l'isolement acoustique des bâtiments ?

Béton traditionnel ou béton cellulaire

D'un point de vue acoustique, les différences entre béton cellulaire et béton traditionnel sont liées à la différence de masse volumique entre ces deux matériaux. Le béton traditionnel possède une masse volumique variable de l'ordre de 2 000 kg/m3. Le béton cellulaire, quant à lui, possède une densité 4 fois moins importante en comparaison avec le béton traditionnel (de l'ordre de 500 kg/m3). 

Concernant l'affaiblissement acoustique aux bruits aériens, un mur de 20 cm en blocs de béton cellulaire (enduit) dispose d'un indice d'affaiblissement acoustique aux bruits aériens de l'ordre de 45 dB. Le même type de mur en bloc de béton traditionnel, de même épaisseur, plein, atteint 64 dB. Une différence significative de l'ordre de 20 dB entre ces deux matériaux est ainsi observée. Ces valeurs correspondent à des mesures acoustiques en laboratoire et à des indices RA (d'après NF EN ISO 717-1). 

Isolement acoustique aux bruits aériens et béton cellulaire

Deux problématiques sont à distinguer concernant l'utilisation de blocs en béton cellulaire pour l'isolement acoustique aux bruits aériens des bâtiments. Les isolements aux bruits aériens extérieurs et les isolements aux bruits aériens intérieurs. 

Dans le cadre des isolements acoustiques aux bruits aériens extérieurs, si l'objectif réglementaire reste limité à un indice DnT,A,tr de 30 dB (valeur réglementaire minimale pour les bâtiments collectifs neufs), il est tout à fait possible d'envisager la mise en œuvre d'une façade à base de béton cellulaire tout en restant conforme aux objectifs réglementaires. Suivant les contraintes architecturales et thermiques, la pose d'un doublage acoustique ne sera pas forcément nécessaire. Une étude acoustique peut toutefois être nécessaire si l'ouvrage est situé à proximité d'une infrastructure de transport classée ou bruyante, nécessitant une performance d'isolement acoustique supérieure à 30 dB en façade.

Dans le cadre du confort acoustique intérieur, l'isolement phonique entre deux logements doit être supérieur à un indice DnT,A de 53 dB (entre deux pièces principales). L'affaiblissement acoustique aux bruits aériens des murs à base de béton cellulaire (45 dB) n'est pas compatible, sans traitements complémentaires, pour la mise en œuvre de séparatifs entre logements. 

En définitive, il convient d'être d'une extrême prudence quant à l'utilisation du béton cellulaire dès lors que des performances acoustiques d'isolement aux bruits aériens ou solidiens sont recherchées sur un ouvrage. Dans la plupart des cas, pour des séparatifs entre logements, un mur à base béton cellulaire ne conviendra pas, seul, sans doublage acoustique complémentaire. 

PARTAGER CET ARTICLE :
À propos D'Acoucibe
Logo de l'équipe Acoucibe - Acousticien dans les Haut-de-France
Acoucibe est un cabinet d'expertise spécialisé en acoustique architecturale et environnementale. Fondé en 2015, Acoucibe apporte une compétence technique et scientifique dans la conception et la réalisation de projets où l'acoustique revêt un intérêt notable. Face aux enjeux et décisions, Acoucibe oriente les choix techniques de ses clients en leur permettant d'optimiser les coûts de conception dans le respect d'un haut niveau de confort acoustique.

Sur le même sujet :